Blog post

Les complexes au placard

8 avril 2018

Je pense que je n’ai jamais été vraiment bien dans mon corps. Depuis l’enfance déjà. Un peu ronde par rapport à mes copines, les garçons savaient bien en rire. A l’adolescence, l’anorexie. Puis ensuite, en devenant maman pour la première fois, avec une grossesse à + 30 kilos sur la balance, puis à nouveau cette belle expérience, mais encore des kilos en plus sur la balance. J’ai envie de dire « c’est comme ça » car je ne reviendrai pas sur ces moments de ma vie où je me suis sentie mal dans mon enveloppe.

Pour faire mieux me faire comprendre, quand j’étais fillette j’avais un gros vélo moche, à l’adolescence, j’ai eu une smart, avant de devenir maman j’avais un coupé sport, en devenant maman j’ai acheté un gros, trop gros SUV, je suis maintenant repassé sur une grosse berline mais j’aimerai simplement une citadine. Vous voyez mieux comme ça ?

Depuis que j’ai accouché d’Adèle, oui j’ai envie de me donner les moyens d’avoir ma citadine. Alors je me suis inscrite dans une salle de sport, pour me maintenir en forme. J’essaie aussi de faire une détox pour résoudre mon soucis de transit lent (ouais, ça joue aussi sur le gonflement du bidon !), alors perdre les 10 kilos que j’aimerai, oui ce serait bien, mais si j’en perds 5 et que je me sens bien dans mon corps alors ça m’ira très bien. Sur la balance ce n’est qu’un nombre, le plus important est que je me sente bien. 

Mais il est clair que j’ai commencé le changement pour le mieux à partir du moment où je me suis dis « mon corps ne doit pas m’empêcher de vivre ». Alors oui, j’ai des poignées d’amour, oui j’ai le ventre flasque, oui j’ai de la cellulite, oui j’ai des vergetures, oui j’ai de l’acné, oui ceci, oui cela… MERDE ! Toutes ces petites choses font je suis moi aussi. Alors maintenant, je leur fou la peine et les laisse aller comme bon leur semble. Et fiou, depuis je me sens bien mieux.

Puis faut dire ce qui est aussi. Poser au côté de cette bande de chouettes nanas m’a beaucoup aidé, bien que se fût encore une fois un moment de rigolade partagée, au fond de moi, ça m’a changé. Une bouffée d’air frais qui m’a permis aussi de me sentir bien dans ce corps imparfait.

Je ne suis pas parfaite, mais maintenant je m’en fiche. Tant que je me sens bien dans mes baskets, que je suis toujours désirable pour mon mari (ouais, c’est important quand même !) alors ça me va ! Croyez le les filles quand on commence à arrêter de se prendre la tête, ça va beaucoup mieux.

Et regardez mes copines comme elles sont canons dans la normalité. Vous n’êtes pas d’accord ? :p

Retrouvez mon projet : www.simplementfemme.fr 

Margaux-signature

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prev Post